Mon petit copain l’écureuil est venu le premier janvier au matin me souhaiter la bonne année. Il m’a chargé de vous transmettre tous ses vœux pour 2012.
Il nous souhaite à tous que la température/les prix/la crise/le chômage/les stock-options/les impôts/les « déficits »/les taux d’intérêt/la croissance et la pollution (rayer les mentions inutiles) ne grimpent ni aussi vite ni aussi haut que lui, et il nous invite à faire preuve de la même acrobatique adresse que lui pour nous sortir avec élégance et panache des difficultés et obstacles que notre espèce s’ingénie à multiplier comme à plaisir.
En partant, il s’est retourné un instant pour commander au père Noël, votre serviteur, des graines de tournesol bio pour l’hiver prochain.
Chaleureuses amitiés de nous deux à tous les lecteurs de ce petit globe démondialisé, et vive la vie !

JPEG - 130.3 ko


Sur la Petite Ourse, l’écureuil, venu présenter ses vœux, 1-01-2012,
11 h 09 © Sagault 2012

JPEG - 48.2 ko


Quo non ascendam ? 2-01-2012, 9 h 32 © Sagault 2012

JPEG - 46.5 ko

À la Petite Ourse, l’écureuil ne perd pas le nord… 2-01-2012, 9 h 32
© Sagault 2012